Jumelage Intervillages : Quoi de neuf ?

avril 12, 2008

Les projets de FONDACIO en AFRIQUE : ça bouge…

Voir les vidéos sur le site : http://fr.youtube.com/user/YvesdeSeny

Le 3 février dernier, à 21h l’avion d’air France débarque Ignacio, Emmanuel et Yves à COTONOU au Bénin. Première surprise, une forte délégation de jeunes de Fondacio, conduite par Emile KEKELE et un représentant du Maire de la commune de Dangbo les accueille avec de chaleureux souhaits de « bonne arrivée ». Il est vrai que ce gros village, à 50 Km au nord de Cotonou, est jumelé avec le village de GEER en Belgique.

Ils nous escortent jusqu’à notre hôtel, sobre, sans doute, mais correct.

C’est à Dangbo que nous sommes reçu dès 10h le lendemain par un indescriptible tam-tam de musique et de chant. Tout le village est là. Conduit par le Maire et le Chef d’Arrondissement, le curé, un représentant de la « gendarmerie » (qui nous assure de sa protection !), les Sœurs de l’hôpital, les « anciens », mais surtout une joyeuse foule parée de ses habits de fête. Tout ce monde nous conduit jusqu’à une grande salle à ciel ouvert où nous échangerons de chaleureux discours, fort amicaux. Manifestement, grâce à Emile Kekele, la commune de GEER et la présence de Fondacio ont toutes deux pignon sur la place du village de Dangbo…

Cette séance se terminera par un somptueux déjeuner sous la paillote du Maire, la visite au Curé Doyen Jacob et des réalisations de Fondacio, dont le clou sera certes l’école maternelle merveilleusement animée par 2 classes de petits à qui les institutrices ont appris de très jolies chansons gestuelles et aussi par l’écoute de l’ « orchestre » des jeunes de Fondacio Dangbo.

                                                                  

                                    afrique-058

                                                  L’école maternelle

Avant de rejoindre le Togo, nos trois journées béninoises se termineront fort bien par 2 très riches séances de travail avec Emile, Alexis, Ambroise, Koufo et Enock tous membres du Conseil Fondacio Bénin et/ou animateurs de projet.

Qu’est ce qui va bien ?

Le thème de travail de ces très utiles échanges sera : qu’est-ce qui va bien, qu’est-ce qui ne va pas ? Que reste-t-il à faire pour consolider chaque projet dans la durée et à travers ces projets, témoigner de l’espérance qui nous anime ?

Mais la nouvelle surprise sera certes la découverte de la cité lacustre de Sô-ZOUNKO où une équipe d’une vingtaine de jeunes de Fondacio ont ouvert un petit centre d’alphabétisation. A une bonne heure de pirogue à moteur à partir des berges du port de Cotonou, Enock, responsable de la communauté, nous conduira à leur rencontre.

                                                                                       Voir les vidéos sur le site :

                                                                                 http://fr.youtube.com/user/YvesdeSeny
                                                                                                  YvesdeSeny 

 

                                                        

                                                                                     img_0812

      Le centre d’alphabétisation de Fondacio dans la cité lacustre de Sô ZOUNKO près de Cotonou (Bénin)

                                                             Au TOGO et au BURKINA

Les 8 journées qui suivront verront se répéter les mêmes séances de travail et les mêmes types de rencontres villageoises tant au Togo qu’au Burkina-Faso avec en prime la visite d’une dizaine de projets, durant 4 grosses journées avec une délégation, merveilleuse et émerveillée, de candidats-mécènes français (…et pour sceller le jumelage de Kpayègou (Burkina) avec Eghezée (Belgique), un belge : Etienne !) tous amis de Fondacio. 

Cette délégation, conduite, de main de maître par Gérard TESTARD et Patrick FRANCOIS va nous combler, comme nos amis africains, d’une immense espérance.

 

                                    afrique-186          

                                                  Une partie de la délégation reçue par le Roi de       

                                                                     Fada au Burkina

Oui, cette nouvelle incursion africaine, marquée par notre travail avec nos amis responsables de projets, la délégation de mécènes et au moins 4 villages en fête dans les trois pays visités, nous a remplis d’une formidable espérance.

Non, nous ne retournerons plus voir l’Afrique comme on va au chevet d’un malade incurable…ELLE EST VIVANTE et, face à notre monde occidental, hyper organisé, gorgé de biens inutiles, souvent désabusé, nous avons, cette fois, rencontré une Afrique capable de nous aider à croire que le combat pour la vie a encore un sens.

 

Yves de Seny 

10 Responses to “Jumelage Intervillages : Quoi de neuf ?”

  1. Yves de Seny Says:

    DERNI7RE NOUVELLES DU JUMELAGE ENTRE LESCOMMUNES DE GEER – BELGIQUE (Europe) ET DANGBO au BENIN (Afrique)

    Visite de Emile KEKELE à GEER

    Les samedi 11 et dimanche 12 octobre 2008
    Les vendredi 17 et samedi 18 octobre

    Samedi 11 octobre

    A 18 h visite école maternelle de GEER et rencontre à cette visite de :
    – Didier LERUSSE Echevin ayant l’éducation dans ses compétences.
    – Marie Sylvette DABOMPRE son épouse et institutrice de l’école maternelle.
    – Gaël FROUIN, militaire aidant au transport de colis vers le Bénin grâce aux C130 de l’armée belge.
    – Mme Gaël FROUIN, infirmière à domicile sympathisante de l’Afrique.
    – Melle Inès FROUIN leur fille (13 ans).
    – Yves de SENY

    Emile distribue pour les enfants de multiples sachets d’arachides et noix de cajou mises en sachet à Dangbo ainsi que 5 ananas le tout pour les enfants.

    Sujet abordé durant la visite :
    – La distribution par Emile de produit africain conditionné à Dangbo suggère l’idée de les commercialiser à GEER notamment à l’occasion de la fête scolaire de fin de l’année scolaire en cours et pourquoi pas à d’autres occasions, dans la mesure où des transports de colis pourraient également se réaliser depuis Cotonou jusqu’à GEER par la Défense Nationale, grâce à Gaël.
    A titre d’exemple 200gr de noix de cajou se vendent en Belgique à 3,29€ dans les magasins Delhaize.(1)
    – parrainage d’un certain nombre d’enfant à raison de 15 euros par an et par enfant avec, entre eux un échange de petits mots d’amitiés ou de présentation réciproque (photos, identité, …).
    – L’envoi de matériel scolaire.
    – Un échange des expériences culturelles et pédagogiques pratiqués par les 2 écoles à travers l’envoi de petits films vidéo ou par tout autres moyens.
    – Pourquoi pas, si la nécessité s’en fait sentir et moyennant l’aide de l’Union des Villes et communes, prévoir un échange d’enseignant dans le cadre d’un stage.

    CONCLUSION DE CETTE VISITE :
    L’accueil chaleureux réservé à Emile lors de la présente visite, laissait manifestement apparaître que les multiples échanges initiés par les institutrices maternelles de Geer et de Dangbo se révèlent comme étant l’un des moyens de créer un solide et durable courant d’amitié entre les 2 villages.
    (Bien au-delà des simples relations d’aides si importantes soient-elles.)

    A 21 h Rencontre chez Yves de Seny de Norbert KNODT
    Sujets abordés : mise en route de divers projets de développement dans le cadre du jumelage.
    Norbert insiste sur le caractère appolique et réaliste de son intervention
    Les projets retenus par la commune de Dangbo doivent notamment :
    1. Êtres préalablement élaborés et présentés par le Maire et le Conseil Communal de Dangbo en même temps que par son comité de jumelage.
    2. Chaque fois que possible les promoteurs de ces projets doivent faire appel à des expériences, des expertises et des compétences locales quand elles existent au Bénin.
    3. La commune de DANGBO doit également présenter les modalités (Qui va faire quoi, quand, comment,…) ainsi que les difficultés posées par le projet, le plus clairement possible dans tous les détails de manière à renseigner la Commune de GEER sur ce qu’elle devrait pouvoir concrètement apporter comme aide.

    Trois projets sont évoqués :
    1.- Aide à la mise en place d’un état civil avec au besoin un échange d’expérience (stage)
    2.- Mise en route d’une culture maraîchère irriguée selon les modalités à proposer par Dangbo comme dit ci avant.
    Norbert insiste pour qu’un tel projet fasse d’abord appel aux expériences déjà réalisées au Bénin et aux experts locaux (en agriculture et en hydraulique) et comme cela sera souligné lors d’un entretient ultérieur (voir ci après) au savoir faire de l’usine HESBAYEFROST installée sur la Commune de Geer (spécialement pour l’irrigation des cultures)
    3.- Le soutient de la construction du Centre de recherche et de documentations et de son équipement sur le terrain offert par la commune.
    Cette construction comme l’équipement de ce centre devrait idéalement faire l’objet, par la commune et le comité de jumelage, d’une enquête préalable auprès des habitants de la commune et particulièrement des jeunes et des institutions scolaires, afin de déterminer quelles sont les attentes ou les souhaits non seulement du nouveau Maire mais aussi du Conseil Communal et des futurs bénéficiaires.

    Dimanche 12 octobre :

    Visite de Emile accompagné de Yves de Seny à Suzanne et Freddy DABOMPRE
    En sa qualité de Bourgmestre Honoraire de la Commune de Geer Freddy assure Emile de tout son appui dans le cadre du jumelage et tout spécialement si pour quelques bonnes raisons celui-ci venait à manquer de la part de Yves de Seny.
    Il regrette que vu son âge il ne soit plus vraiment en état de se rendre en visite à Dangbo mais se dit enchanté si d’aventure il pouvait (avec les autorités actuelles de Geer) accueillir le nouveau Maire de Dangbo Monsieur Clément GNONLONFOUN dont Yves de Seny a entendu dire le plus grand bien par Patrick FRANCOIS (Vice président international de FONDACIO).
    Une telle visite serait d’autant plus importante qu’il semble qu’elle puisse aussi compter sur la présence de l’Ambassadeur du Bénin actuellement en poste à Bruxelles et dont on a annoncé la présence à l’Eucharistie organisée par FONDACIO le samedi 18 octobre à l’Eglise du Collège St Michel à Bruxelles.

    A 11h Accompagné de Freddy et Yves, Emile est accueilli à la messe à l’Eglise de Lens St Servais (GEER) par un geste d’amitié de la part du Curé de Geer, Mr l’Abbé Neutellings (88 ans).
    Il faut dire que nous étions au 1er rang et qu’Emile nous avait fait le grand honneur de revêtir le costume traditionnel de son pays.
    Ce fut une belle Eucharistie où Emile était le seul africain parmi les fidèles. C’est ainsi qu’au moment de l’offrande il a en outre fait l’objet d’une attention particulière de la part des fidèles et particulièrement de la part du Curé Neutellings qui après ses bons propos d’accueil au début de la messe a interpellé Emile en ces termes: «« …et toi l’Africain, as-tu une intention à exprimer ? »
    Inspiré par l’Esprit alors qu’il ne s’attendait pas à cette invitation Emile répondit en ces termes:
    « Afin que l’unité du NORD et du SUD se fasse en vue du développement de l’homme pour la gloire de son NOM, supplions le SEIGNEUR. »

    A 14 h visite chez Irène et Norbert KNODT.
    Accompagné de l’ancien Doyen de Dangbo Jacob AFFOGNON et de Yves de Seny, Emile Kekele pose à nouveau la question du projet d’une culture maraîchère irriguée expérimentale.
    De l’accord unanime, le Doyen insiste pour souligner qu’une telle initiative doit impérativement être précédée d’une conscientisation des habitants du village faute de quoi elle serait vouée à un échec certain.
    Il est en effet primordial que la demande émane en premier de celles et ceux qui sentiront l’intérêt qu’un tel projet peut avoir et qui auront surtout à travailler cette terre.
    Emile insiste pour que l’on n’omette pas la possibilité de faire appel, si nécessaire outre ce qui est déjà dit ci avant à ce propos, à l’expertise des ingénieurs agricoles de HESBAYFROST pour ce qui concerne la cultures « industrielle » de plantes potagères du type carottes, petits pois, choux de Bruxelles etc.

    VENDREDI 17 octobre CHEZ DIDIER ET MARIE SILVETTE

    Soirée amicale à l’initiative des enseignantes (2) de l’école maternelle sur l’invitation de Marie Sylvette et de son époux l’Echevin Didier Lerusse.

    L’Echevin annonce que le subside de 600 € affecté chaque année par la Commune de Geer pour subvenir aux traitements des institutrices de l’école maternelle « La Miséricorde » a été voté mais doit incessamment encore faire l’objet d’une formalité avant d’être décaissé.
    Sur cette assurance, Yves de Seny a pu en faire l’avance en espèce en main de Emile.

    Cadeau de Emile : une statuette en bois d’ébène « La porteuse d’eau » et 2 DVD.
    Remise par Marie Sylvette à Emile d’un DVD sur la fête « africaine » de fin d’année organisée par son école.
    Cadeaux des élèves de Geer pour les élèves de Dangbo.
    Remise d’une enveloppe de 150 € par les institutrices pour le parrainage de 10 enfants à désigner par Emilienne DIRECTRICE DE L’ECOLE MATERNELLE de DANGBO ;
    Cadeau du Comité à Emile d’un ordinateur portable.
    En conclusion ce fut une soirée gastronomique mais surtout très amicale.

    SAMEDI 18 octobre

    Avant de quitter GEER pour Bruxelles,
    Emile passe saluer Irène et Norbert KNODT et leur petite fille.

    RENCONTRE DE EMILE AVEC L’AMBASSADEUR du BENIN.
    En clôture du congrès international de fondacio qui s’est tenu à Borzée (Belgique) a eu lieu le samedi 18 octobre à Bruxelles la célébration des Engagements dans la durée de 7 belges sous la présidence de l’évêque des lieux et celui d’Otoukpo (Nigeria).
    Cette célébration qui a rassemblé plus de 200 personnes venant de plusieurs continents a connu la présence de l’Ambassadeur du Bénin en Belgique monsieur Charles Todjinou.
    Le Bénin a été honoré de cette présence grâce au Père Jacob Affognon ancien curé de l’Eglise catholique de Dangbo actuellement aux études à Bruxelles et qui d’ailleurs faisait partie des célébrants.
    Emile KEKELE a eu le privilège d’être désigné pour accompagner l’Ambassadeur et son épouse. C’était l’occasion pour lui de présenter sa communauté FONDACIO et ses oeuvres en mettant un accent sur Dangbo son village auquel il porte un amour particulier.

    Des échanges entre les deux personnes il est ressorti ce qui suit:
    Monsieur l’Ambassadeur a promis se rendre disponible pour soutenir les projets de Dangbo au niveau de la Belgique. Après être présenté à tous les responsables de FONDACIO international il s’est aussi rendu prêt à être à leur écoute pour tout besoin au niveau de son ambassade.

    Compte rendu clôturé le 11 novembre 2008
    Le Secrétaire
    Yves de Seny

    (1) Quoique l’idée soit jugée séduisante, avant de la mettre en route, il est fait remarquer qu’il y a lieu de se renseigner sur les diverses réglementations ayant trait à l’importation de produits consommables.
    (2) Il s’agit de la titulaire Fabienne COURTOIS aidée de Carole VAN DER MEIREN (épouse de Dominique SERVAIS) et de Marie Sylvette DABOMPRE (épouse de Didier LERUSSE)

    Visite de Emile KEKELE à GEER

    Les samedi 11 et dimanche 12 octobre 2008
    Les vendredi 17 et samedi 18 octobre

    Samedi 11 octobre

    A 18 h visite école maternelle de GEER et rencontre à cette visite de :
    – Didier LERUSSE Echevin ayant l’éducation dans ses compétences.
    – Marie Sylvette DABOMPRE son épouse et institutrice de l’école maternelle.
    – Gaël FROUIN, militaire aidant au transport de colis vers le Bénin grâce aux C130 de l’armée belge.
    – Mme Gaël FROUIN, infirmière à domicile sympathisante de l’Afrique.
    – Melle Inès FROUIN leur fille (13 ans).
    – Yves de SENY

    Emile distribue pour les enfants de multiples sachets d’arachides et noix de cajou mises en sachet à Dangbo ainsi que 5 ananas le tout pour les enfants.

    Sujet abordé durant la visite :
    – La distribution par Emile de produit africain conditionné à Dangbo suggère l’idée de les commercialiser à GEER notamment à l’occasion de la fête scolaire de fin de l’année scolaire en cours et pourquoi pas à d’autres occasions, dans la mesure où des transports de colis pourraient également se réaliser depuis Cotonou jusqu’à GEER par la Défense Nationale, grâce à Gaël.
    A titre d’exemple 200gr de noix de cajou se vendent en Belgique à 3,29€ dans les magasins Delhaize.(1)
    – parrainage d’un certain nombre d’enfant à raison de 15 euros par an et par enfant avec, entre eux un échange de petits mots d’amitiés ou de présentation réciproque (photos, identité, …).
    – L’envoi de matériel scolaire.
    – Un échange des expériences culturelles et pédagogiques pratiqués par les 2 écoles à travers l’envoi de petits films vidéo ou par tout autres moyens.
    – Pourquoi pas, si la nécessité s’en fait sentir et moyennant l’aide de l’Union des Villes et communes, prévoir un échange d’enseignant dans le cadre d’un stage.

    CONCLUSION DE CETTE VISITE :
    L’accueil chaleureux réservé à Emile lors de la présente visite, laissait manifestement apparaître que les multiples échanges initiés par les institutrices maternelles de Geer et de Dangbo se révèlent comme étant l’un des moyens de créer un solide et durable courant d’amitié entre les 2 villages.
    (Bien au-delà des simples relations d’aides si importantes soient-elles.)

    A 21 h Rencontre chez Yves de Seny de Norbert KNODT
    Sujets abordés : mise en route de divers projets de développement dans le cadre du jumelage.
    Norbert insiste sur le caractère appolique et réaliste de son intervention
    Les projets retenus par la commune de Dangbo doivent notamment :
    1. Êtres préalablement élaborés et présentés par le Maire et le Conseil Communal de Dangbo en même temps que par son comité de jumelage.
    2. Chaque fois que possible les promoteurs de ces projets doivent faire appel à des expériences, des expertises et des compétences locales quand elles existent au Bénin.
    3. La commune de DANGBO doit également présenter les modalités (Qui va faire quoi, quand, comment,…) ainsi que les difficultés posées par le projet, le plus clairement possible dans tous les détails de manière à renseigner la Commune de GEER sur ce qu’elle devrait pouvoir concrètement apporter comme aide.

    Trois projets sont évoqués :
    1.- Aide à la mise en place d’un état civil avec au besoin un échange d’expérience (stage)
    2.- Mise en route d’une culture maraîchère irriguée selon les modalités à proposer par Dangbo comme dit ci avant.
    Norbert insiste pour qu’un tel projet fasse d’abord appel aux expériences déjà réalisées au Bénin et aux experts locaux (en agriculture et en hydraulique) et comme cela sera souligné lors d’un entretient ultérieur (voir ci après) au savoir faire de l’usine HESBAYEFROST installée sur la Commune de Geer (spécialement pour l’irrigation des cultures)
    3.- Le soutient de la construction du Centre de recherche et de documentations et de son équipement sur le terrain offert par la commune.
    Cette construction comme l’équipement de ce centre devrait idéalement faire l’objet, par la commune et le comité de jumelage, d’une enquête préalable auprès des habitants de la commune et particulièrement des jeunes et des institutions scolaires, afin de déterminer quelles sont les attentes ou les souhaits non seulement du nouveau Maire mais aussi du Conseil Communal et des futurs bénéficiaires.

    Dimanche 12 octobre :

    Visite de Emile accompagné de Yves de Seny à Suzanne et Freddy DABOMPRE
    En sa qualité de Bourgmestre Honoraire de la Commune de Geer Freddy assure Emile de tout son appui dans le cadre du jumelage et tout spécialement si pour quelques bonnes raisons celui-ci venait à manquer de la part de Yves de Seny.
    Il regrette que vu son âge il ne soit plus vraiment en état de se rendre en visite à Dangbo mais se dit enchanté si d’aventure il pouvait (avec les autorités actuelles de Geer) accueillir le nouveau Maire de Dangbo Monsieur Clément GNONLONFOUN dont Yves de Seny a entendu dire le plus grand bien par Patrick FRANCOIS (Vice président international de FONDACIO).
    Une telle visite serait d’autant plus importante qu’il semble qu’elle puisse aussi compter sur la présence de l’Ambassadeur du Bénin actuellement en poste à Bruxelles et dont on a annoncé la présence à l’Eucharistie organisée par FONDACIO le samedi 18 octobre à l’Eglise du Collège St Michel à Bruxelles.

    A 11h Accompagné de Freddy et Yves, Emile est accueilli à la messe à l’Eglise de Lens St Servais (GEER) par un geste d’amitié de la part du Curé de Geer, Mr l’Abbé Neutellings (88 ans).
    Il faut dire que nous étions au 1er rang et qu’Emile nous avait fait le grand honneur de revêtir le costume traditionnel de son pays.
    Ce fut une belle Eucharistie où Emile était le seul africain parmi les fidèles. C’est ainsi qu’au moment de l’offrande il a en outre fait l’objet d’une attention particulière de la part des fidèles et particulièrement de la part du Curé Neutellings qui après ses bons propos d’accueil au début de la messe a interpellé Emile en ces termes: «« …et toi l’Africain, as-tu une intention à exprimer ? »
    Inspiré par l’Esprit alors qu’il ne s’attendait pas à cette invitation Emile répondit en ces termes:
    « Afin que l’unité du NORD et du SUD se fasse en vue du développement de l’homme pour la gloire de son NOM, supplions le SEIGNEUR. »

    A 14 h visite chez Irène et Norbert KNODT.
    Accompagné de l’ancien Doyen de Dangbo Jacob AFFOGNON et de Yves de Seny, Emile Kekele pose à nouveau la question du projet d’une culture maraîchère irriguée expérimentale.
    De l’accord unanime, le Doyen insiste pour souligner qu’une telle initiative doit impérativement être précédée d’une conscientisation des habitants du village faute de quoi elle serait vouée à un échec certain.
    Il est en effet primordial que la demande émane en premier de celles et ceux qui sentiront l’intérêt qu’un tel projet peut avoir et qui auront surtout à travailler cette terre.
    Emile insiste pour que l’on n’omette pas la possibilité de faire appel, si nécessaire outre ce qui est déjà dit ci avant à ce propos, à l’expertise des ingénieurs agricoles de HESBAYFROST pour ce qui concerne la cultures « industrielle » de plantes potagères du type carottes, petits pois, choux de Bruxelles etc.

    VENDREDI 17 octobre CHEZ DIDIER ET MARIE SILVETTE

    Soirée amicale à l’initiative des enseignantes (2) de l’école maternelle sur l’invitation de Marie Sylvette et de son époux l’Echevin Didier Lerusse.

    L’Echevin annonce que le subside de 600 € affecté chaque année par la Commune de Geer pour subvenir aux traitements des institutrices de l’école maternelle « La Miséricorde » a été voté mais doit incessamment encore faire l’objet d’une formalité avant d’être décaissé.
    Sur cette assurance, Yves de Seny a pu en faire l’avance en espèce en main de Emile.

    Cadeau de Emile : une statuette en bois d’ébène « La porteuse d’eau » et 2 DVD.
    Remise par Marie Sylvette à Emile d’un DVD sur la fête « africaine » de fin d’année organisée par son école.
    Cadeaux des élèves de Geer pour les élèves de Dangbo.
    Remise d’une enveloppe de 150 € par les institutrices pour le parrainage de 10 enfants à désigner par Emilienne DIRECTRICE DE L’ECOLE MATERNELLE de DANGBO ;
    Cadeau du Comité à Emile d’un ordinateur portable.
    En conclusion ce fut une soirée gastronomique mais surtout très amicale.

    SAMEDI 18 octobre

    Avant de quitter GEER pour Bruxelles,
    Emile passe saluer Irène et Norbert KNODT et leur petite fille.

    RENCONTRE DE EMILE AVEC L’AMBASSADEUR du BENIN.
    En clôture du congrès international de fondacio qui s’est tenu à Borzée (Belgique) a eu lieu le samedi 18 octobre à Bruxelles la célébration des Engagements dans la durée de 7 belges sous la présidence de l’évêque des lieux et celui d’Otoukpo (Nigeria).
    Cette célébration qui a rassemblé plus de 200 personnes venant de plusieurs continents a connu la présence de l’Ambassadeur du Bénin en Belgique monsieur Charles Todjinou.
    Le Bénin a été honoré de cette présence grâce au Père Jacob Affognon ancien curé de l’Eglise catholique de Dangbo actuellement aux études à Bruxelles et qui d’ailleurs faisait partie des célébrants.
    Emile KEKELE a eu le privilège d’être désigné pour accompagner l’Ambassadeur et son épouse. C’était l’occasion pour lui de présenter sa communauté FONDACIO et ses oeuvres en mettant un accent sur Dangbo son village auquel il porte un amour particulier.

    Des échanges entre les deux personnes il est ressorti ce qui suit:
    Monsieur l’Ambassadeur a promis se rendre disponible pour soutenir les projets de Dangbo au niveau de la Belgique. Après être présenté à tous les responsables de FONDACIO international il s’est aussi rendu prêt à être à leur écoute pour tout besoin au niveau de son ambassade.

    Compte rendu clôturé le 11 novembre 2008
    Le Secrétaire
    Yves de Seny

    (1) Quoique l’idée soit jugée séduisante, avant de la mettre en route, il est fait remarquer qu’il y a lieu de se renseigner sur les diverses réglementations ayant trait à l’importation de produits consommables.
    (2) Il s’agit de la titulaire Fabienne COURTOIS aidée de Carole VAN DER MEIREN (épouse de Dominique SERVAIS) et de Marie Sylvette DABOMPRE (épouse de Didier LERUSSE)

  2. Augustin Says:

    je suis habitant du village de Wanga dans la province du Passoré à à quelques 100 kms de Ouaga au Burkina Faso.Avec une population agricole dynamique,je suis à la recherche de commune ou village francophone pour jumelage

  3. Augustin Says:

    je suis habitant du village de Wanga dans la province du Passoré à à quelques 100 kms de Ouaga au Burkina Faso.Avec une population agricole dynamique,je suis à la recherche de commune ou village francophone pour jumelage voici mon mail:kadiogodewanga@yahoo.fr

  4. ydse Says:

    Cher Augustin,

    Vous me dite : « je suis habitant du village de Wanga dans la province du Passoré à à quelques 100 kms de Ouaga au Burkina Faso.Avec une population agricole dynamique,je suis à la recherche de commune ou village francophone pour jumelage »

    La formule du jumelage est pour moi celle qui convient le mieux pour se rencontrer tel que nous sommes, au niveau des habitants de nos communes, avec nos forces respectives mais aussi nos limites.

    L’avantage c’est qu’elle n’est soumise à aucune formalités sauf celles du cœur et de la sincérité sur nos possibilités mais aussi nos peurs et donc nos limites.

    Le cœur,l’amitié, passe par dessus les continents. Ce sont des qualités de toujours qui ne demandent qu’à se partager.

    La meilleur façon de les partager c’est de se rencontrer par tout les moyens.

    Dites à toute les communes francophones du monde entier qui vous êtes et pourquoi vous êtes à la recherche d’un jumelage.

    Mon rêve serait de mettre en route un site internet en faveur de jumelages. Ce site serait du même type que les multiples sites qui cherchent à aider des candidats époux à se rencontrer après avoir vérifié qu’ils sont particulièrement adapté l’un à l’autre.

    Si vous avez des idées pour la mise en route de tout cela merci de me les partager. Nous serons ainsi plusieurs à tirer la barque des jumelages dans la bonne direction.

    Yves de Seny

    Rue de Fallais, 42
    4530 VIEUX WALEFFE
    BELGIQUE
    Tél. 019-58 83 20
    GSM 0486-21 18 24
    Mail ydeseny@skynet.be
    Adresse Youtube : http://fr.youtube.com/user/YvesdeSeny
    Adresse Blog : https://solidafrique.wordpress.com/

  5. ouedraogo Tigueni Says:

    MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT DE BURKINA FASO
    ET DE L’ALPHABETISATION *-*-*-*-*
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Unité – Progrès – Justice
    REGION DU NORD
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
    DIRECTION REGIONALE DU CENTRE-OUEST
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
    DIRECTION PROVINCIALE DU YATENGA
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
    CIRCONSCRIPTION D’EDUCATION DE BASE
    DE BARGA
    ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE
    DE RAMDOLLA………
    TEL /0022670356189

    A

    Monsieur le Coordonnateur de

    Objet : Demande de correspondance

    J’ai l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance, l’obtention d’une correspondance avec l’ école primaire de mon village
    Ci-joint à notre demande
    – une note explicative du projet

    Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer monsieur le coordonnateur l’expression de mes sentiments les plus distingués.

    CHARGE DU PROJET
    OUEDRAOGO TIGUENI

    MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT DE BURKINA FASO
    ET DE L’ALPHABETISATION *-*-*-*-*
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Unité – Progrès – Justice
    REGION DU NORD
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
    DIRECTION REGIONALE DU CENTRE-OUEST
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
    DIRECTION PROVINCIALE DU YATENGA
    *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
    CIRCONSCRIPTION D’EDUCATION DE BASE
    DE BARGA
    ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE
    DE RAMDOLLA

    FICHE MICRO PROJET
    INFORMATION DE BASE

    MICRO-PROJET N°2009-01GS

    Intitulé du projet : partenariat inter établissement
    Domaine d’intervention : domaine scolaire
    Promoteur du projet : Groupe scolaire
    Objectif global : Eveil et Echange culturelle
    Résultats attendus à cour terme : amener les élèves de mieux connaître les différentes cultures et encourager la culture de l’excellence.
    Résultats attendus à long terme : visites et voyage d’étude sur les sites touristiques du Burkina Faso, soutien des élèves démunis en kits scolaires, primer les meilleurs élèves.
    SITE DU PROJET
    Village : …… école primaire publique de Ramdolla………………………..
    – Département / commune : Barga………………………………………….
    – Province :……………Yatenga………………………………………………………………….
    BEFICIAIRE
    Nom : … MICRO-PROJET N°2009 01 GS……………………………………

    1- DESCRIPTION DU BENEFICIARE (groupe scolaire) :
    …………Les bénéficiaires sont surtout les élèves……………………………
    PRESENTATION DU PROJET
    2- LA JUSTIFICATION DU PROJET
    Ce projet s’inscrit dans le cadre du partenariat inter échanges entre les élèves ; l’amélioration du niveau de l’éducation de base,

    3- DESCRIPTION DETAILLEE DU PROJET

    Objectifs spécifiques (mesurables) du projet :
    -Le projet s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions scolaire en particulier l’isolement des élèves.
    -permettre aux élèves d’avoir des amis de l’extérieur
    – motiver les élèves à aller de l’avant

    Durée de réalisation du projet : ……10 ans renouvelables………
    Date de démarrage souhaitée : Dès que nous recevons une lettre d’accord de correspondance

    QUI ASSURE L’ENCADREMENT TECHNIQUE ET LE SUIVI DU PROJET SUR LE TERRAIN ?
    ………………chef de projet : représentant les partenaires

    QUELS SONT LES RESULTATS CONCRETS (mesurables) ATTENDUS ?
    la culture de l’excellence
    NB ! Nous recommandons le suivi évaluation des partenaires tous les 2 ou 3 ans pour le renforcement des relations. Les objectifs de ce projet modifiables en cour de réalisation si le besoin se fait sentir.

    Date, 20 .10.2009

    Visa des responsables chargés du suivi
    Adresse : 0022670356189 ou 0022676303636 Burkina Faso…………………………………………………………………………….
    Email : ouedraogo_tigueni@yahoo.fr

    Nom & Prénoms Fonction
    Ouédraogo Tiguéni Technicien spécialisé
    En Agriculture en Hydraulique et les
    Ressources Halieutiques
    Signature

    TOVY

  6. kone Amadou Says:

    Bjr Mr Yves. Je m,appelle Kone Amadou, j,ai 41 an, marié père d,un garçon de 5 ans. Je suis jeune opérateur economique installé à Bamako ,capitale du Mali. Mon village se nomme Sirakoroba. Il est situé au sud du Mali dans la commune rurale de Nièna (région de sikasso) à 300kns de la capitale.Les habitants vivent essentiellement de l,agriculture et un peu d,elevage. En 2007 ,j,ai cré une association denommée Association des jeunes ressortissants de Sirakoroba Ganadougou(AJRSG) avec pour objectif de develloper notre village qui regorge d,énormes potentialités agricoles, de relever le taux de scolarisation qui reste très bas. C,est dans ce cadre que nous avons construit une école de six classes en banco.Cette école crée en 1997 avec un seul enseignant en compte 6 aujourd,hui avec 200 élèves. Le village a vu sa forèt de mangroves disparaitre ces dernières années ,ce qui a diminué sa nappe ferratique. En clair ,ce que je veux, ce n, est pas une aumone, c,est tout juste un transfert de savoir faire. très amicalement à vous. AMADOU KONE

  7. Malick Ngom Says:

    Salut.
    je suis sénégalais. J’habite dans un village très loin de Dakar. Je suis président d’une association regroupant les élèves et étudiants du villages et environnants. Cette association a pour vocation première la promotion de l’éducation. Nous aimerions jumeler avec une association villageoise européenne. Amicalement!

  8. ydse Says:

    Je suis personnellement désolé de ne pas trouver un moyen d’atteindre une commune ou un village européen pour répondre à vos très beaux appels …
    Je vous conseil d’étudier le site dont je vous donne ci-après les coordonnées.
    Je crois vraiment encore beaucoup aux membres de FONDACIO.
    Peut être que le Dieu bon dans lequel je crois, ferra quelque chose…pour vous.
    Voici le site :

    Pour arriver au tableau des projets Fondacio via le site, deux possibilités :
    soit taper http://www.fondacio.org/tableauprojetsFondacio.pdf et chez moi cela fonctionne, soit entrer dans le site http://www.Fondacio.org ensuite « au service des plus démunis ensuite actions de Fondacio ensuite Tableau des Projets de développement…Amitiés

  9. ydse Says:

    Mes nouvelles coordonnées :
    Yves de SENY
    Avenue Emile DIGNEFFE, 58
    4000 LIEGE
    Tél : 04-253 53 20
    GSM : 0486-21 18 24
    Nouvelle adresse mail :
    yvesdeseny@hotmail.com


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :